Activité humaine et cycle de l’azote : quel impact sur l’environnement ?

JPEG - 6.3 ko

L’azote est un élément chimique essentiel à la croissance des végétaux. Avec 9.7 milliards de personnes à nourrir d’ici 2050, son utilisation offre d’immenses possibilités pour la productivité agricole et la sécurité alimentaire mondiale. A l’état naturel, dans sa forme « inerte », l’azote ne présente aucun danger et constitue d’ailleurs les 4/5e de l’air que nous respirons. En revanche, l’azote « réactif » utilisé dans l’agriculture sous forme d’engrais (80%), et dans l’industrie (20%), pose de sérieux risques environnementaux et sanitaires.

PNG - 81.9 ko

Dans son rapport « Accélération anthropique du cycle de l’azote », l’OCDE s’inquiète de l’accumulation d’azote réactif dans l’environnement du fait de l’activité humaine. Les émissions de ce gaz et de ses composés ont des conséquences néfastes sur la qualité de l’air, des sols et de l’eau. Ainsi, les particules fines et les oxydes d’azote ont des conséquences désastreuses sur notre santé : elles augmentent les risques de maladies respiratoires, comme l’asthme, et de cancers.

PNG - 56.6 ko

En plus d’être un gaz à effet de serre, l’azote contribue à l’appauvrissement de la couche d’ozone stratosphérique. Il participe à l’eutrophisation des milieux terrestres et aquatiques, c’est-à-dire à leur déséquilibre. Cela met en péril la sauvegarde des écosystèmes et engendre des effets en cascade (appelés « cascade de l’azote ») tels que l’acidification des sols et des mers, la dégradation de la qualité de l’eau destinée à la consommation, ou encore le recul de la biodiversité.

PNG - 32.6 ko

Face aux risques et aux incertitudes, il convient de mener des politiques publiques pour une gestion de l’azote collective et responsable. L’OCDE pointe la nécessité d’adopter une approche à la fois ciblée et globale, tout en anticipant les risques en cascade. En ce sens, l’OCDE constitue une plateforme privilégiée pour échanger des bonnes pratiques : nombreux sont les pays ayant déjà adopté des mesures et des programmes innovants pour réduire les impacts négatifs de l’azote, comme la France, le Japon, les Etats-Unis, la Suède ou l’Australie.

Pour en savoir plus sur l’azote et ses conséquences sur l’environnement :

Dernière modification : 07/06/2019

Haut de page