Assemblée générale de l’ONU à New York : l’urgence environnementale parmi les priorités rappelées dans le discours du Président de la République

JPEG - 122.7 ko

« Le Sens de l’urgence chevillée au corps » : c’est ainsi que le Président de la République s’est exprimé pour rappeler les défis à relever dans le domaine de l’environnement, tant sur les questions de mise en œuvre de l’Accord de Paris que de biodiversité ou d’intégration des contraintes environnementales et sociales dans les accords commerciaux. Le Président de la République a ainsi appelé à ce que les Etats ne signent plus d’accords commerciaux avec les puissances qui ne respectent pas l’Accord de Paris et que leurs engagements commerciaux intègrent les contraintes environnementales et sociales. Il a également appelé à accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris à travers l’adoption de règles d’application de l’accord, la mobilisation des fonds souverain et des financeurs ou le projet de pacte mondiale pour l’environnement. Soulignant les inégalités environnementales, alors que « 45% des émissions de gaz à effet de serre sont produites par 10% des habitants les plus riches de la planète », il a annoncé que ce sujet serait au cœur de la priorité de la présidence française du sommet du G7 en 2019, consacrée à la lutte contre les inégalités. Ce G7 permettra également de travailler à revoir à la hausse les engagements pris à la COP21.

Le Président de la République est à New York ces 25 et 26 septembre à l’occasion de la 73ème Assemblée générale des Nations Unies. Il est accompagné du ministre d’Etat, ministre de la transition énergétique et solidaire, François de Rugy et de la Secrétaire d’Etat Brune Poirson. Le Président de la République et le ministre d’Etat y défendront le projet de Pacte mondial pour l’environnement porté par la France à l’ONU. Ils seront également présents pour la seconde édition du « One Planet Summit », qui se tiendra en marge de l’Assemblée générale de l’ONU cette année et est consacré au financement de la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ce sommet est co-organisée par le Président de la République, Le Secrétaire général des Nations Unies, le Président de la Banque Mondiale et l’envoyé spécial des nations unies pour l’action pour le climat, Michael Bloomberg.

Dernière modification : 27/09/2018

Haut de page