Egalité hommes-femmes, la France est quatrième du classement SIGI 2019 sur plus de 120 pays

La quatrième édition de l’Indice des Institutions Sociales et du Genre (SIGI en anglais), indicateur phare du Centre de développement de l’OCDE, vient d’être rendue publique. Cet instrument de mesure de la discrimination des femmes et des filles est unique en son genre, en ce sens qu’il appréhende spécifiquement le rôle et l’influence des institutions sociales (lois formelles et informelles, normes sociales et pratiques) dans 180 pays.

Plus précisément, SIGI agrège quatre dimensions des institutions sociales : (i) les discriminations au sein de la famille (mariage, divorce, héritage, etc.), (ii) l’atteinte à l’intégrité physique (violences, harcèlement, etc.), (iii) l’accès aux ressources productives et financières (travail, crédit, etc.) et (iv) l’atteinte aux libertés individuelles (représentation politique, accès à la justice, etc.).

Avec plus de 180 profils pays et une base de données extrêmement riche qui peut être consultée en accès libre et de manière interactive (Cf. liens infra), le SIGI constitue un outil précieux et innovant, reconnu comme tel par les Nations Unies, pour promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Le SIGI peut notamment aider les décideurs politiques à prioriser parmi différentes mesures celles qui auront le meilleur impact dans l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable n°5, c’est-à-dire l’égalité de genre.

Cette édition 2019 du classement SIGI classe la France au 4ème rang sur 120 pays (les données sont incomplètes pour une soixantaine de pays), derrière la Suisse, le Danemark et la Suède.

Globalement, l’indicateur SIGI 2019 montre que des progrès substantiels ont été accomplis mais que l’effort doit être considérablement accru pour espérer atteindre l’Objectif de Développement Durable n°5. Des engagements politiques forts ont été pris, mais qui ne se traduisent pas encore ou pas assez en réformes concrètes et a fortiori en changements réels pour le statut et les conditions de vie des femmes et les filles. La discrimination fondée sur le genre reste un défi nécessitant des solutions locales avec une législation adéquate, à partir d’une grande prise de conscience de ces enjeux, auquel participe justement le travail du Centre de Développement de l’OCDE autour de l’indicateur SIGI.

Pour retrouver le tableau interactif qui permet de trier les données par région, sous-région, par ordre alphabétique ou par leur niveau de discrimination : https://www.genderindex.org/ranking/?region=

Pour retrouver la page d’informations liée à la France : https://www.genderindex.org/wp-content/uploads/files/datasheets/2019/FR.pdf

Pour accéder au simulateur SIGI, permettant de voir l’évolution du classement en fonction de l’évolution de la structure des institutions sociales : https://sim.oecd.org/Default.ashx?lang=En&ds=SIGI

Dernière modification : 02/01/2019

Haut de page