Favorisons un meilleur accès des femmes au milieu scientifique !

Déclaré "grande cause nationale" lors du discours de l’Élysée le 25 novembre 2017, l’égalité femmes-hommes est l’une des priorités du quinquennat du Président Emmanuel Macron. Ainsi, la France soutient activement les travaux de l’OCDE en faveur de l’égalité femmes-hommes dont l’Initiative pour la parité ou la Recommandation sur l’égalité hommes-femmes en matière d’éducation, d’emploi et d’entrepreneuriat.
Le 20 mars dernier, l’OCDE a organisé une conférence sur le thème « Stéréotypes, Sciences, Obstacles et Solutions ». A cette occasion, plusieurs intervenants sont venus partager leur expertise et leurs idées pour combattre les préjugés de genre dans le milieu scientifique.
Première femme française astronaute et ancienne ministre déléguée à la recherche et aux nouvelles technologies (2002-2004) puis aux affaires européennes (2004-2005), Mme Claudie Haigneré a pu témoigner de sa riche expérience professionnelle et de son combat contre les préjugés de genre. « Je ne suis ni un exemple à suivre ni un modèle à reproduire, je suis un modèle à surpasser » a-t-elle déclaré, avant de rappeler son engagement pour un enseignement inclusif des matières scientifiques à l’école comme à l’université.
Selon les études de l’OCDE, les femmes demeurent sous-représentées dans les filières scientifiques : les hommes ont quatre fois plus de chances qu’elles de travailler en tant que spécialistes des technologies de l’information et de la communication (TIC). Par ailleurs, 90% des applications et logiciels numériques ont été conçus par des hommes. A l’ère du numérique, il est essentiel d’y remédier en permettant à tous d’accéder à l’enseignement et aux métiers du monde scientifique.

Dernière modification : 22/03/2018

Haut de page