Forum Mondial de l’OCDE sur la blockchain : “Les hommes doivent imposer leurs valeurs aux technologies et non les technologies aux hommes “, discours d’ouverture de Bruno Le Maire

L’OCDE organise pour la deuxième année consécutive son Forum mondial sur les politiques de la blockchain les 12 et 13 septembre qui réunit des décideurs de haut niveau du secteur public et privé, des experts et des universitaires. Le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire a ouvert le forum en soulignant que les blockchains constituaient une technologie d’avenir majeure avec une capacité de transformation radicale tant des marchés financiers, du secteur des services que de l’industrie manufacturière et de l’agro-alimentaire. Il était donc indispensable de développer une stratégie et une régulation de cette nouvelle technologie qui soient guidées par nos valeurs. A ce titre, le ministre a présenté le cadre et les enjeux d’avenir pour la France et l’Europe :

- les besoins de financement des start-ups européennes étant élevés pour les faire passer au statut de géants comparables aux acteurs américains ou chinois, la mise en place d’une véritable union des marchés de capitaux et l’accroissement du capital-investissement étaient prioritaires en Europe ;
- un cadre juridique équilibré avait été trouvé en France entre application obligatoire des règles anti-blanchiment et de lutte contre le financement du terrorisme d’une part, et dispositif d’agrément optionnel s’agissant des autres règles encadrant les levées de fonds effectuées via les blockchains ;
- une fiscalité plus juste des activités qui créent de la valeur devait être mise en place, le ministre soulignant son engagement dans les travaux menés par l’OCDE en faveur d’une nouvelle architecture fiscale internationale incluant un dispositif d’imposition minimale et une taxation plus équilibrée des activités numériques et souhaitant une solution à horizon du premier semestre 2020.

Enfin, Bruno Le Maire a rappelé la préoccupation des ministres des finances et des banquiers centraux du G7 au sujet du projet de monnaie virtuelle « Libra », qui constituait une menace pour les monnaies souveraines, mais qui stimulait en même temps les travaux pour améliorer la baisse des coûts et l’accélération des transactions financières, notamment au sein de l’Union européenne, et ouvrait la réflexion à la perspective d’une monnaie virtuelle publique, sujets sur lesquels l’OCDE pouvait jouer un rôle.

Suivre la conférence : https://oecd.streamakaci.com/blockchain2019/

Dernière modification : 12/09/2019

Haut de page