Forum économique international sur l’Amérique Latine et les Caraïbes

Le 28 mai 2018, le Forum économique international sur l’Amérique Latine et les Caraïbes, conjointement organisé par le Centre de Développement de l’OCDE, la Banque interaméricaine de Développement (BID) et le Ministère de l’Économie et des Finance français, s’est tenu à Bercy.
Ce dixième forum s’articulait autour de deux thèmes : « Repenser les institutions pour un bien-être général accru » et « Entretenir la croissance économique en favorisant une mondialisation plus inclusive et durable ».

Les discussions ont été ouvertes par Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances et Angel Gurria, Secrétaire Général de l’OCDE.

Bruno Le Maire a souligné la reprise encourageante de la croissance en Amérique latine sans éluder les difficultés persistantes du continent : inégalités sociales fortes, manque d’intégration économique… A ce titre, le Ministre s’est félicité du récent accord de principe pour un nouveau traité de libre échange entre l’Union Européenne et le Mexique et des négociations avec le Mercosur. Il a rappelé l’importance de la réciprocité dans l’ouverture des marchés publics et d’un système multilatéral équilibré et juste.
Le Ministre a aussi détaillé les mesures de transformations économique engagées par le Gouvernement français : réforme du système fiscal, investissement dans l’innovation, soutien à la croissance des entreprises, rétablissement des finances publiques.

Les engagements français vis-à-vis de l’Amérique Latine et des Caraïbes ont été mis en avant : alors que le Président de la République a rappelé l’engagement de la France à consacrer 0,55% du revenu national brut à l’aide publique au développement, l’AFD augmentera son activité, en particulier en Amérique latine, avec comme priorité la transition écologique et la réduction des inégalités.
Angel Gurria a insisté sur l’importance de la classe moyenne, qui représente 34% de la population en Amérique latine. Les « perspectives économiques de l’Amérique Latine », rapport du Centre de Développement de l’OCDE, montrent néanmoins les défis pour le continent : 64% de la population vit dans la pauvreté ou la vulnérabilité et 47% des moins de 15 ans sont pauvres.

Par ailleurs, la confiance dans les gouvernements est en baisse et les taux de corruption restent élevé. Pour l’OCDE, il faut réformer les institutions et améliorer le recouvrement de l’impôt pour soutenir les services publics. Le Conseil de l’OCDE a ainsi produit une recommandation sur l’intégrité publique.

Le Secrétaire Général a conclu en détaillant les travaux de l’OCDE avec l’Amérique Latine et les démarches d’adhésion à l’Organisation en cours pour le Costa Rica, ainsi que les candidatures de l’Argentine, du Pérou et du Brésil. La Colombie deviendra officiellement membre de l’OCDE le 30 mai, pendant la réunion ministérielle de l’OCDE présidée par la France et qui sera ouverte par le Président de la République française.

Dernière modification : 08/10/2018

Haut de page