« Green Talks » de l’OCDE : comment lutter contre la prolifération des produits plastiques dans nos sociétés de consommation ?

Alors que la lutte contre la pollution marine aux déchets plastiques figure au rang des priorités du G7 2019 France et à l’agenda du G20 2019 Japon, l’OCDE consacre de nombreux travaux à cette problématique, à la fois sur l’écoconception et le recyclage de ces matériaux.

Le 23 janvier 2019, lors des Green Talks de l’OCDE, Peter Börkey, représentant de la Direction de l’Environnement, a présenté le dernier rapport de l’OCDE « Improving Markets for Recycled Plastics » (« Améliorer les marchés pour les plastiques recyclés »), publié en mai 2018 et présenté au dernier Forum mondial de l’environnement. Cet évènement a été l’occasion d’échanges sur de potentielles initiatives politiques aux traitement et recyclage du plastique.

JPEG - 17 ko

Matériau rapidement devenu incontournable, le plastique a vu sa production fortement augmenter depuis les années 1950, passant de 2 millions de tonnes par an à 407 millions en 2015, quantité appelée à quadrupler d’ici 2050. Une telle production a d’important effets sur l’environnement et la santé humaine. Si d’une part, elle participe à l’émission de gaz à effet de serre, les produits plastiques déjà utilisés finissent d’autre part souvent en déchets : seuls 14 à 18% sont recyclés. Ces déchets s’accumulent en particulier dans les océans et y menacent la biodiversité marine.

Face à cet enjeu, l’OCDE préconise non pas nécessairement de bannir le plastique, mais plutôt d’envisager comment la collecte, le traitement et le recyclage pourraient être améliorés. Cela permettrait de faciliter la réutilisation de plastique, qui consomme beaucoup moins d’énergie que sa production, a rappelé M. Börkey. Le rapport envisage ainsi de développer le marché de plastiques recyclés, en agissant sur l’offre et la demande.

Les participants ont ensuite été invités à s’exprimer sur les initiatives politiques recommandées par l’OCDE :

Le rôle du secteur privé

La réflexion a notamment porté sur la manière dont les entreprises pourraient élaborer des modèles économiques autour d’activités de collecte ou de recyclage des plastiques. Par exemple, des initiatives de nettoyage des océans ont déjà été entreprises sur certaines côtes touristiques. Les entreprises peuvent également insuffler une dynamique, à l’image de la Fondation Ellen MacArthur, qui a lancé le « Pacte sur les plastiques » (Plastics Pact), une initiative volontaire par laquelle de nombreux acteurs privés se sont engagés à réduire leurs déchets plastiques.

La nécessaire collaboration intersectorielle

Afin de limiter les déchets plastiques, il est également nécessaire que différents secteurs collaborent. Le secteur agricole est par exemple très interdépendant du secteur de la grande distribution ou du commerce local et dont la collaboration est souhaitable pour faire émerger des solutions alternatives aux emballages de nourriture.

Des exemples politiques

Le rapport mentionne l’adoption, dans plusieurs pays européens, d’un système de « deposit-return » (remboursement de dépôt). Bien que ce système ait fait ses preuves (le taux de recyclage au Danemark environne les 90%), il est néanmoins coûteux et difficile à mettre en place. Un autre exemple est le système de responsabilité élargie du producteur (REP), par lequel les producteurs sont incités à réduire les déchets plastiques à la source (par exemple en améliorant le design des produits).

Le cadre d’action international

Plusieurs organisations internationales (telles que les Nations Unies) et outils (tels que la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination) fournissent un cadre à la gestion des déchets plastiques à l’échelle globale. L’OCDE, quant à elle, est particulièrement impliquée sur ce sujet, notamment au sein du comité de l’environnement.
Enfin, la problématique des déchets plastiques sera abordée lors des G7 et G20 cet été (présidés respectivement par la France et le Japon), dans la lignée des sommets de l’année dernière.

Liens utiles :

- Rediffusion des Green Talks
- Improved Markets for Recycled Plastics
- Communiqué de presse de l’OCDE

Dernière modification : 25/02/2019

Haut de page