L’OCDE appelle à plus de neutralité de la fiscalité applicable à l’épargne des ménages.

JPEG - 30.5 ko

L’OCDE publie aujourd’hui un rapport sur la fiscalité applicable à l’épargne des ménages dans quarante pays.

Le rapport comporte une série de tableaux comparatifs sur la fiscalité appliquée aux différents instruments d’épargne des ménages, sur la base desquels l’Organisation conclut que si une hausse des taxes sur l’épargne n’est pas nécessaire, une application beaucoup plus neutre de ces taxes devrait prévaloir, dans un souci d’efficacité et de justice fiscale. La répartition actuelle des impôts collectés sur les instruments d’épargne tend en effet à favoriser les ménages les plus aisés.

Pour l’OCDE, la seule exception à ce principe de neutralité devrait être l’épargne-retraite qui, compte tenu du vieillissement et des contraintes financières pesant sur les systèmes de retraite publics, doit être fiscalement encouragée et privilégiée.

Dernière modification : 07/06/2018

Haut de page