Ministérielle éducation des 7-8 décembre 2022 : Reconstruire une société inclusive et équitable grâce à l’éducation

Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale : « Construire une société inclusive et équitable suppose d’avoir un système d’éducation lui-même inclusif et équitable. Il nous reste beaucoup de chemin à parcourir, qui nécessitera beaucoup de volonté politique, mais nous sommes déterminés à avancer dans cette direction qui nous parait essentielle pour une société démocratique qui inclut tous ses élèves et les forme à la citoyenneté. »

JPEG

La fermeture des écoles lors de la crise du Covid-19 a profondément bouleversé les systèmes éducatifs mondiaux, en entraînant une digitalisation massive des méthodes d’enseignement et en remettant en cause des décennies de progrès dans la lutte contre les inégalités scolaires. Parallèlement, la pandémie a renforcé la défiance face aux institutions démocratiques, érodant la confiance entre les gouvernements et les citoyens.

La sortie progressive de la pandémie demande ainsi aux gouvernements de tirer les leçons de cette crise et interroge sur le futur des systèmes démocratiques. En particulier, le secteur éducatif est confronté au défi de préparer les prochaines générations aux évolutions du monde, tant environnemental que numérique, contemporain tout en réduisant les inégalités sociales et en restaurant la confiance des futurs citoyens dans les institutions démocratiques.

Face à ce contexte complexe et inédit, qualifié de « moment prométhéen » par Thomas Friedman, l’OCDE s’implique par l’analyse des politiques publiques de l’éducation afin d’informer et de guider les gouvernements. En particulier, les rapports phares PISA et Regards sur l’Éducation permettent d’établir des comparaisons internationales sur la structure, le financement et la performance des systèmes d’éducation des pays membres et partenaires de l’OCDE, à la lumière desquelles l’Organisation propose des solutions pour mettre en place des politiques éducatives inclusives et équitable.

Parallèlement, l’OCDE agit comme un Forum permettant aux acteurs de l’éducation de se rencontrer et d’échanger les bonnes pratiques. C’est dans cet esprit que la réunion du Comité des politiques d’éducation au niveau ministériel a eu lieu les 7 et 8 décembre 2022, sur le thème « Reconstruire une société́ inclusive et équitable grâce à l’éducation ». Cette réunion ministérielle a ainsi réuni plus de 30 ministres de l’éducation, ainsi que des experts de l’OCDE, des professeurs, des proviseurs et des étudiants pour échanger sur ce thème de l’équité dans et par l’éducation.

Au fil de ces rencontres, les ministres français Pap NDIAYE (ministre de l’Éducation nationale) et Carole GRANDJEAN (ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnelle) ont ainsi pu présenter à leurs homologues les initiatives françaises en termes d’inclusion et d’équité scolaire, ainsi que découvrir les initiatives portées dans les autres pays de l’OCDE. La France poursuit l’objectif non seulement d’élever les performances des élèves, mais aussi de s’assurer que les inégalités entre élèves se réduisent, en particulier lorsque ces dernières sont expliquées par la situation sociale de leurs parents.

La déclaration finale de la ministérielle, document qui présente les grandes orientations de la politique de l’OCDE en termes d’éducation, présente les conclusions de cet évènement, divisées en trois thèmes : « Bâtir une société plus équitable grâce à l’éducation et à la formation », « Repenser l’éducation » et « Soutenir les compétences de demain ».

Après avoir exprimé leur ferme condamnation de l’agression russe en Ukraine, les ministres de l’éducation de l’OCDE y expriment leur engagement à « saisir l’occasion offerte par la reprise de l’enseignement pour définir une vision ambitieuse de l’avenir de l’apprentissage », permettant « à tous les apprenants d’acquérir les connaissances, les compétences, les comportements et les valeurs grâce auxquels ils pourront donner la pleine mesure d’eux-mêmes et contribuer au bien-être économique et social dans un contexte de changements permanents et de ruptures soudaines ».

Pour cela, ils demandent à l’OCDE d’apporter sa contribution par la production d’études et de statistiques permettant des comparaisons internationales pertinentes sur l’équité dans les systèmes éducatifs, ainsi que par la production d’outils pour assurer une formation inclusive tout au long de la vie, adaptée aux nouvelles réalités du marché du travail.

Par ces engagements et ces discussions, cet évènement démontre l’utilité et la vitalité des organisations multilatérales comme l’OCDE dans l’élaboration des politiques publiques : échanger les perspectives et les bonnes pratiques à la lumière d’analyses scientifiques des impacts des politiques publiques, afin de créer des politiques efficaces au service des populations.

Lien vers la déclaration de la ministérielle : lien

Lien vers les travaux de l’OCDE en termes d’équité à l’école : https://www.oecd.org/coronavirus/en/education-equity

Lien vers l’étude "Are students ready to take on environmental challenges ?" : https://www.oecd-ilibrary.org/docserver/8148c568-en.pdf?expires=1670835370&id=id&accname=guest&checksum=B0C34A660ABC6691E667BA96CE5F6A41

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 12/12/2022

Haut de page