Présentation des priorités de la Présidence française du G7 au Conseil de l’OCDE

Le conseiller diplomatique du Président de la République et sherpa, M. Philippe Etienne, a présenté le 8 février 2019 les priorités de la présidence française du G7 aux Etats membres de l’OCDE lors d’une session spéciale du Conseil, en présence du Secrétaire général Angel Gurria et de la sherpa de l’OCDE Gabriela Ramos.

Les grands axes de la présidence française sont :

La lutte contre les inégalités, fil directeur de la présidence française du G7
La France place au cœur de sa présidence la réduction des inégalités et la dimension sociale de la mondialisation. Cette priorité se déclinera dans le domaine de l’éducation - notamment des filles -, de l’environnement, et de la régulation de la mondialisation.
Les travaux de l’OCDE constitueront des analyses précieuses pour la promotion d’un tel modèle.

Le partenariat avec l’Afrique
L’un des premiers objectifs du sommet du G7 de Biarritz sera de renforcer les liens avec les pays africains en promouvant un dialogue d’égal à égal et un modèle économique basé sur le développement de l’entreprenariat, notamment féminin. Cette alliance associera les pays africains les plus impliqués dans la promotion du multilatéralisme, et permettra d’approfondir l’appui au Sahel dans la lutte contre le terrorisme, le maintien de la paix et l’intégration régionale.

La biodiversité et la lutte contre le changement climatique
Le G7 abordera les inégalités environnementales, en rappelant l’attachement de la France à l’Accord de Paris sur le climat et en mettant l’accent sur la « finance climat » et la protection de la biodiversité, ainsi que sur la préservation des océans.

Le numérique et le développement de l’intelligence artificielle (IA)
L’ambition du G7 est de formuler une première réponse aux défis posés par le numérique et le développement de l’intelligence artificielle, que ce soit en matière de cybersécurité, de concurrence, de fiscalité ou encore d’impact sur l’emploi.

Enfin, le G7 souhaite renouveler son format et s’ouvrir davantage à la société civile, avec notamment une consultation systématique des groupes d’engagement du G7.

Philippe Etienne a indiqué que sur l’ensemble de ces sujets, le soutien de l’OCDE et de ses Etats membres serait important pour le succès de la présidence française.

Cette présentation a été suivie d’une séance de questions-réponses avec les ambassadeurs des Etats membres de l’OCDE, qui ont fait part de leur soutien à la présidence.

JPEG - 524.5 ko
session spéciale Présidence française du G7 du Conseil de l’OCDE
de gauche à droite M.Laurent BILI, M. Philippe ETIENNE, M. Angel GURRIA, Mme Gabriela RAMOS

Dernière modification : 08/02/2019

Haut de page