Privilégier l’effort d’intégration face aux flux migratoires.

Face à des flux migratoires appelés à croître, l’OCDE recommande, au-delà d’une bonne gestion de l’accueil des migrants et réfugiés, de privilégier l’effort d’intégration.

JPEG - 18.6 ko

Dans un rapport publié le 11 janvier 2019 et intitulé « Ready to Help ? : Improving Resilience of Integration Systems for Refugees and other Vulnerable Migrants » (« Prêts à aider ? Améliorer la résilience des systèmes d’intégration pour les réfugiés et autres migrants vulnérables »), l’OCDE envisage divers moyens d’optimiser les systèmes d’intégration en vue d’une meilleure gestion de la dynamique migratoire.

Avec l’arrivée, depuis 2013, de 6 millions de migrants et réfugiés dans les Etats membres de l’OCDE, l’inclusion de ces populations revêt en effet un caractère primordial pour les pays d’accueil. Le programme « Horizontal Project on Ensuring Better Integration of Vulnerable Migrants » (« Projet horizontal en vue d’assurer une meilleure intégration des migrants vulnérables »), lancé en 2017 par l’Organisation, vise à préparer ses Etats membres à une gestion appropriée du phénomène.

A cet égard, le rapport formule plusieurs recommandations :

  • privilégier, au-delà d’une bonne gestion de l’accueil, l’effort d’intégration ;
  • inscrire ce processus dans un cadre élargi, en responsabilisant différents niveaux d’acteurs, tant au niveau international (organisations humanitaires) que national (collectivités territoriales, société civile, secteur privé) ;
  • assurer une meilleure accessibilité aux services (logement, santé, éducation) ainsi qu’au marché du travail.

Pour en savoir plus : https://doi.org/10.1787/9789264311312-en

Dernière modification : 11/01/2019

Haut de page