RCM 2018 - session biodiversité et climat

A l’occasion de la réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres (RCM), la France a choisi de placer au cœur des discussions la biodiversité et les questions environnementales et climatiques.

Pour la première fois, une des quatre sessions de la RCM était entièrement consacrée à ces enjeux. Présidée par Nicolas Hulot, Ministre d’Etat, Ministre de la Transition Energétique et Solidaire, cette session a permis aux trente ministres de l’environnement ou de l’économie présents de discuter de la pertinence du multilatéralisme pour « relever les défis liés à la biodiversité, au changement climatique et aux ressources naturelles ».

Au sein de l’OCDE, la France a plaidé pour un développement économique allant de pair avec la justice sociale et la protection du climat et de l’environnement. L’implication française dans l’Organisation, pour mettre en avant l’environnement et la biodiversité, répond en effet au besoin d’une coordination internationale, seule à même d’offrir des solutions à des problématiques mondiales. Nicolas Hulot a ainsi souligné que certaines questions, comme le trafic des espèces menacées ou la protection des océans, ne peuvent se régler qu’en mobilisant l’ensemble des acteurs.

Une action forte de l’OCDE pour permettre l’échange de bonnes pratiques et l’intégration des problématiques environnementales dans tous les secteurs est donc nécessaire et s’inscrit dans la lignée des engagements internationaux de la COP21 et du One Planet Summit. Nicolas Hulot a rappelé lors du discours de clôture de la RCM que l’Accord de Paris de 2015 n’était qu’un point de départ face à l’urgence climatique. Il a ainsi fait part de la volonté française de continuer ce travail au niveau international, en choisissant la biodiversité comme l’un des thèmes prioritaires du G7 sous présidence française, en 2019. La France favorisera également la montée en puissance de la biodiversité dans l’agenda mondial à travers la septième réunion de la Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) à Paris en 2019, le Congrès mondial de la nature à Marseille en juin 2020 et, bien sûr, la Conférence des Parties à la Convention sur la Diversité Biologique (COP15), un rendez-vous majeur qui se tiendra en Chine en 2020.

Dernière modification : 11/09/2018

Haut de page