Rapport "L’ascenseur social en panne ? Comment promouvoir la mobilité sociale"

L’OCDE analyse le déclin de la mobilité sociale au sein de ses Etats membres, tout en distinguant des particularités régionales.

Sous le titre « A broken social elevator ? How to promote social mobility », l’OCDE publie le 15 juin un rapport s’interrogeant sur le déclin de la mobilité sociale et formulant une série de constats, ventilés par groupes d’Etats membres.

Bien avant la crise financière de 2008, la perception d’un déclin de la mobilité sociale a commencé à prospérer au sein de la zone OCDE. Ainsi, en France, 44% des individus jugent que le niveau d’éducation des parents prédestine le sort des enfants (contre 37% selon la moyenne OCDE), cependant que 71% des Français redoutent que leurs enfants n’atteignent pas leur propre statut.

JPEG - 107.7 ko

Naître dans un milieu défavorisé ou favorisé prédispose, selon l’OCDE, à y demeurer, tant en matière sanitaire et éducative que d’emploi et de revenus.

Les classes moyennes semblent en revanche exposées à une volatilité, plus qu’à une mobilité, de leur condition sociale, notamment en matière de déclassement économique (le rapport souligne que ce phénomène est en France plus « amorti » que dans le reste de l’échantillon).

L’OCDE distingue, au sein des Etats membres, quelques tendances contrastées :

  • la mobilité sociale, notamment en termes de revenus, d’emploi et d’éducation, s’avère dynamique dans les pays nordiques, mais atone en Europe continentale.
  • si l’Europe méridionale affiche de mauvais indicateurs en matière de mobilité éducative et professionnelle, ceux ayant trait aux perspectives d’évolution de revenus semblent plus encourageants ;
  • les pays anglophones offrent un tableau favorable en matière de mobilité économique (Canada, Nouvelle-Zélande) ou professionnelle (Etats-Unis, Royaume-Uni), tandis que le Japon et la Corée présentent une mobilité éducative élevée sans corrélation en matière de revenus ;
  • enfin, les Etats-Unis et l’Allemagne se distinguent par le faible renouvellement des extrêmes de la pyramide socio-économique.

Pour en savoir plus :
A broken Social Elevator ? How to Promote Social Mobility

Dernière modification : 11/09/2018

Haut de page