Selon l’OCDE, Paris figure parmi les villes développant les actions les plus structurées au service de l’intégration

Dans un rapport publié le 24 octobre 2018, sous le titre « Working together for local integration of migrants and refugees in Paris » (Travailler ensemble pour l’intégration locale des migrants et réfugiés à Paris), l’OCDE mesure la présence des migrants en Ile-de-France, évalue les défis à relever tant en matière de ségrégation spatiale que de capacités d’hébergement, dresse un tableau des acquis et appelle à en renforcer les effets.

JPEG

Avec 18% de la population française, l’Ile-de-France concentre 40% des étrangers vivant dans le pays. 80% d’entre eux (provenant principalement de l’Algérie et du Maroc) vivent dans la capitale et ses environs depuis plus de dix ans. Par ailleurs, 24 000 des 64 000 demandes d’asile formulées depuis 2015 en France l’ont été en Ile-de-France, dont 40% à Paris.

Les disparités socio-économiques et la ségrégation spatiale représentent, selon l’OCDE, un obstacle à l’intégration. L’aire métropolitaine du grand Paris (7 millions d’habitants) affiche, parmi les grandes agglomérations françaises, les plus fortes inégalités de revenus entre le nord-est (arrondissements parisiens et périphérie) qui accueille les populations les plus pauvres (dont 30% d’origine étrangère) et l’ouest-sud-ouest (selon la même définition spatiale) où se rencontrent les résidents les plus aisés. Par ailleurs, les migrants représentent deux tiers des sans-abris à Paris. Beaucoup de ces personnes sont des demandeurs d’asile non éligibles au système français en raison d’un enregistrement accompli dans un pays tiers en vertu du règlement de Dublin.

L’OCDE loue la volonté de mettre fin à la fragmentation des acteurs au moyen de la coordination prônée dans le rapport parlementaire « 72 propositions pour une politique ambitieuse d’intégration des étrangers arrivant en France » (2018), ainsi que les actions structurées développées par la Ville de Paris au service de l’intégration. Selon le rapport, un effort pourrait cependant être entrepris en vue d’une cohérence accrue des politiques menées, tout autant que des services délivrés.

Pour en savoir plus : https://www.oecd-ilibrary.org/fr/social-issues-migration-health/working-together-for-local-integration-of-migrants-and-refugees-in-paris_9789264305861-en

Dernière modification : 24/10/2018

Haut de page